Fusions et acquisitions en Italie en 2018 : 91,4 milliards d’euros

En 2018, le marché italien a enregistré (en tant que transactions achevées) une contre-valeur d’environ 91,4 milliards d’euros (double du montant de 46 milliards en 2017) avec 882 transactions (+ 8% par rapport à 817 en 2017).

La fusion entre Luxottica et Essilor, d’une valeur de plus de 25 milliards d’euros, est l’une des opérations les plus importantes de tous les temps sur le marché italien des fusions et acquisitions. La deuxième transaction en valeur concerne l’acquisition de l’opérateur autoroutier espagnol Abertis par Atlantia, Acs et Hochtief, pour un montant de 16,5 milliards d’euros.

En ce qui concerne les transactions transfrontalières, 166 transactions ont été réalisées à l’étranger par des sociétés italiennes (159 en 2017), pour un montant de 57 milliards d’euros.

En ce qui concerne les résultats de 2017, les investissements des opérateurs étrangers en Italie ont ralenti: 18,4 milliards sur un total de 276 transactions (en 2017, 23 milliards sur 266 transactions). L’excellence italienne dans le secteur des jeux est confirmée: la société britannique Playtech a remporté 413 millions d’euros pour Snaitech.

Il existe de nombreuses (440) opérations domestiques, caractérisées par une taille moyenne inférieure: la valeur de ce type de transactions s’élevait à environ 16 milliards (15 milliards en 2017, sur un nombre de transactions inférieur à 10%).

La contribution du capital d’investissement privé en 2018, qui a mené à bien 110 transactions (il y en a eu 87 en 2017), a été très importante pour une valeur totale d’environ 12 milliards. Il convient de noter que pas moins de 50 d’entre elles ont été complétées par des opérateurs étrangers.

L’année 2018 a également été marquée par une forte concurrence entre les conseillers financiers. En ce qui concerne les transactions terminées en haut du classement, Mediobanca devance Goldman Sachs, Citi et Credit Suisse. En revanche, si le classement n’est calculé que sur les seules transactions annoncées, Goldman Sachs devance Mediobanca, Lazard et JP Morgan. Morgan Stanley, Barclays, SocGen et UBS occupent les positions les plus importantes parmi les banques internationales actives dans les transactions importantes, tandis que Rothschild est indiqué par numéro de transaction parmi les conseillers. Enfin, parmi les principales banques commerciales italiennes, l’activisme de Banca IMI se confirme par le nombre de transactions, surtout du côté des investissements privés.

EDOARDO SECCHI

Entrepreneur, investisseur, conseilleur, professeur, éditeur, auteur, conférencier. Président fondateur d’Italie-France Groupe,  Club Italie-France, Magazine Italie-France, Evowell, Saint Honoré, Bioitalie.


Suivez le Club sur:


Privacy Policy Cookie Policy